Un peu de botanique, d’écologie et de taxinomie

Appartenant à la famille des Pinaceae (la famille des épicéas, sapins, pins…), le mélèze (genre Larix) est un arbre résineux de l’hémisphère nord.

On trouve les espèces aussi bien aux altitudes qu’aux latitudes les plus extrêmes. Le mélèze de Dahurie – Larix gmelinii, est l’arbre le plus septentrional, poussant à 72°30’ Nord.
Le mélèze est un arbre peu sensible à la température, principalement aux grands froids. Il est très tolérant aux variations thermiques importantes et brutales que l’on peut trouver dans ses aires de répartition. Rare conifère à perdre ses aiguilles l’hiver, le mélèze est reconnaissable par ses aiguilles tendres et claires. A l’automne, ce vert léger se mélange de jaune vif avant de devenir roux, parant ainsi forêts et montagnes de mille feux et d’or.

Le genre Larix comporte 12 espèces et une espèce hybride.

La société Michel MONIN utilise deux espèces de mélèze aux caractéristiques similaires : 

  • Le mélèze d’Europe, Larix decidua

    Symbole des hautes vallées alpines dont il est endémique, le mélèze d’Europe se retrouve en abondance à l’étage subalpin qu’il affectionne particulièrement. Espèce pionnière qui peut atteindre une taille de 30 à 40 mètres de haut, il est un des premiers arbres à coloniser les espaces pastoraux abandonnés et les zones difficiles d’accès ou rocailleuses. Le mélèze d’Europe adore les sols pauvres qu’il contribue à enrichir. Très tolérant quant aux conditions de sol (on le retrouve aussi bien sur des substrats granitiques que calcaires), il supporte cependant mal les terrains trop sec ou inversement engorgés. En période végétative son besoin en eau conséquent le rend sensible aux fortes sécheresses. En revanche, une humidité atmosphérique élevée et une pluviosité importante ne lui sont pas favorables. Par contre, Il apprécie fortement la lumière. Le bois du mélèze d’Europe est nuancé de nombreuses teintes variant du blond au brun en passant par les roses et les ocres qui mettent en avant son veinage. Son aubier reste clair.

  • Le mélèze de Sibérie (ou mélèze russe), Larix sibirica

    De morphologie et de port très proche du mélèze d’Europe, il est difficile de distinguer le mélèze de Sibérie sur pied. Son aire de répartition entre Finlande et Russie occidentale, dont il supporte les froids extrêmes, est une des principales caractéristiques de reconnaissance.
    Le mélèze de Sibérie se discerne surtout par son bois de couleur plutôt claire, tirant sur le jaune et bien moins rosé que celui du mélèze d’Europe. Soumis aux intempéries ou au soleil, cette différence de teinte va cependant s’atténuer rapidement.

OFFRE PROMOTIONNELLE

Séparateurs de voies en mélèze

Collectivités, syndics de copropriétés, commerces, évènementiel… 

Organisez vos espaces, agencez vos voiries, sécurisez les piétons avec nos séparateurs de voies en mélèze...

Offres valables du 1er au 30 novembre 2022 sur les modèles séparateurs de voies « classique » et « jardinière » et râteliers à skis Saulire 2 faces longueurs 1000 mm et 2000 mm.
EN SAVOIR PLUS

You have Successfully Subscribed!